Barbizon

Théodore s’était mis en route de bon matin. Une pluie fine et méchante perçait sa veste de toile brune. ll avait assuré sur son dos un chevalet et il tenait de ses grandes mains fines sa boite de couleurs et un petit tabouret pliant. La veille, la soirée fut encore bien arrosée chez Ganne où … Lire la suite Barbizon

Mamie

C’est jeudi après-midi. Comme tous les jeudis après-midi, vers les quatre heures, mamie pousse la lourde grille qui ferme le mur de pierre ceinturant notre jardin. Mamie s’est pomponnée, elle a fait ses recommendations à Poupie, le croisé caniche-yorkshire qui reste dans la cuisine pendant que sa maitresse s’absente. Puis, tout doucement, elle a descendu … Lire la suite Mamie

Hans

Hans avait une drôle de tête ce soir là. Quelque chose de chiffonné, de mal rasé, avec les yeux au fond des trous. Il faut dire qu’il en était à sa cinquième bière…attends ! Pas ces demis rigolos de nains qu’on sert pour de rire dans les bistrots parisiens en faisant bien attention de virer … Lire la suite Hans

La fin du lapin

Quand nous habitions au carrefour des Gobelins, au quatrième étage, la cuisine donnait sur une arrière- cour avec deux grands marronniers plantés devant une belle maison. Cette bâtisse était parfaitement incongrue parmi les faces cachées de nos immeubles hausmanniens. On y accédait par le boulevard Arago et j’ m’y rendais, parfois, pour jouer avec mes … Lire la suite La fin du lapin

Calendriers

Il était là, derrrière la porte, avec une sacoche d’où dépassaient des calendriers sous plastique. – Je viens pour les handicapés, me dit-il, en exhibant une carte froissée avec sa photo. Bien propre, avec son costume cravate, il ébauche un sourire. S’il s’est farçi toutes les rues de Saint Nom, il doit avoir un moral … Lire la suite Calendriers

Marie-Claude

Comme chaque fin d’après-midi, je suis sur la place du village, près du vieux terrain de volley-ball. Là, c’est les grands qui viennent jouer, quand il fait moins chaud. Comme chaque fin d’après-midi, je m’assois sur un petit banc, sous le chêne qui balance une ombre fraiche sur la poussière du sol. Le soleil est … Lire la suite Marie-Claude