Mon père

C’était un soir d’été, assis à ma terrasse, Je révais. Bien plus bas, les lumières de Nice Eclaboussaient la nuit en lucioles fugaces. Et c’est alors qu’une ombre au visage bien lisse Apparut face à moi. Ses yeux étaient absents Et un grand manteau noir la couvrait tout entière. Mais cette apparition n’avait rien d’effrayant … Lire la suite Mon père

Vide

Sur la route embrumée aux lacets poussiéreux Je suis trop arrété pour pouvoir respirer Si mes poings sont serrés dans mes poches crevées C’est que Rimbaud se rit de mon chagrin piteux Sur les chemins violets qui mènent nulle part Je rassemble la lie de pauvres aventures Je devrais le savoir! Qui d’autre me censure … Lire la suite Vide

Le Voyageur

Pourquoi cette impression de n’être plus moi-même? Se dit le voyageur de retour au pays. La valise posée, il s’assoit sur son lit, Une larme sillonne son visage blème. Et dans son âme en deuil, comme un matin de pluie Le destin a creusé une étrange lézarde Et son coeur qu’il croyait à l’abri des … Lire la suite Le Voyageur

Petit matin

C’était au petit jour, le soleil envoyait Des flèches aveuglantes au travers des volets. Et dans le lit défait tu dormais étendue, Des taches de lumière inondaient ta peau nue. Assis à tes côtés, je regardais ton corps Offert. Je contemplais ses formes adorables A cet instant précis, j’aurais été capable Pour arréter le temps, … Lire la suite Petit matin

C’est l’heure

C’est l’heure où le crépuscule Inonde les blés ondoyants De sa lave vermeille C’est l’heure où le monde se tait Suspendu au trait de lumière Palpitant et qui troue les nuages D’orage C’est l’heure où l’on s’arrête presque de vivre pour réver Les lupins figés en verticales foisonnantes Frissonnent au souffle léger C’est l’heure où … Lire la suite C’est l’heure

Aujourd’hui

Aujourd’hui j’ai marché dans les rues de Saint Nom Comme un vieux villageois parcourant son village. Visitant les jardins et les humbles maisons Mon âme vagabonde est sortie de sa cage Sur les photos sépia, mémoires d’un instant Les chevaux se reposent auprès de l’attelage Et l’on croirait entendre au détour d’une image Le doux … Lire la suite Aujourd’hui