Lettre à ma mère – 21

3 septembre

Chère petite Maman,

Je viens de recevoir de Tante Louise une boîte de 50 cigarettes Maryland et 2 rouleaux de Gala Peter: je vis naturellement bien la remercier. Jamais elle ne m’envoie que des douceurs, Tante Jeanne que des boîtes de pâté. Enfin, elles auront été bien gentilles toutes les deux.

Le bombardement qui s’était un peu ralenti à cause de la pluie a repris toute son intensité. Je crois que nous irons de l’avant demain car c’est demain… (chut la censure!). Que d’obus! Ca fait un roulement de tambour continuel!

Hier les Boches ont atteint avec un obus une de nos saucisses, aujourd’hui, ils ont fait descendre les autres d’à côté.!… Les leurs se prélassent. N’importe, lis un journal et tu verras qu’ils n’en ont plus. Leurs avions de même depuis hier sortent en bande, jusqu’à 9 en même temps!

Je reçois à l’instant ta lettre, celle d’Yvonne et un mot aimable de Tante Louise. J’avais déjà commencé à t’écrire sur une feuille de carnet.: j’ai recommencé sur cette feuille car je veux t’écrire un peu longuement.

Je réponds à ta lettre, je la vois inscrite « samedi 2 » Je ne savais pas encore que c’était dimanche aujourd’hui: tu vois comme l’on vit! Merci beaucoup pour les colis que tu as mis en route. What is the « ceinture du poilu »? As-tu pensé à mettre quelques aiguilles et un peu de fil. Tu as bien fait de m’envoyer du papier à lettres, je suis obligé d’emprunter des enveloppes! Quelle dèche!

Naturellement, ce serait de la bêtise de m’acheter un caoutchouc  neuf (un paletot de cuir, c’est différent) car c’est long et c’est tout de suite plein de boue, et puis on ne l’a pas tout le temps sur soi. De plus, ce n’est pas assez solide sur le front. Aussi, plus il sera vieux, mieux il sera.

Quant au paletot de cuir, n’oublie pas de m’envoyer, s’il te plaît, un modèle pour les mesures, et la forme.

Celle-ci te semble peu de chose, mais en arrière, on ne peut savoir ce qui est pratique au front, tel un col se relevant, le devant du paletot croissant, etc… !

Avec le paletot, beaucoup mettent une salopette, petit pantalon de toile imperméable très court et très bon marché.  ainsi vêtu, tu es aussi léger que Pérette, à l’abri de la pluie, et c’est pratique car on a les mouvements libres.

Entendu, je ne parlerai plus du jeune capitaine.!

Je termine ma lettre un peu courtement, car l’ordre vient de tirer.

Bons baisers de ton fils qui t’aime de tout cœur

A. Delepierre


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s