Lettre à ma mère – 12

Sous le bombardement, 7 mai 1916

Chère Mamaimg_9193n,

Je ne mets qu’un petit mot, écrivant déjà à Yvonne par le même courrier pour vous accuser réception de ta lettre et de celle de B.M.

Pas de colis encore.

Ce matin, un avion boche nous a repérés.: Cet après-midi, en 2 heures de temps à peine, ils nous ont envoyé 280 obus de 210 (21 centimètre de diamètre) sur notre batterie, dans un espace de 200 m. carrés. Tout est démoli. Je ne sais si nous allons rester en position ici à cause de cela. C’est à l’est de la Meuse que nous sommes, presque en face des Eparges.

Bons baisers

A. Delepierre

 


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s