Sais-tu

Sais-tu Margot, qu’à mon réveil
Ce sont tes yeux que je verrai
Penchées sur moi, lèvres vermeilles
De leurs baisers m’abreuverai

Sais-tu Manon, que ton visage
Est en mon cœur douce pensée
Dit-on de moi, que fol ou sage
D’amour ne peut se contenter ?

Sais-tu ma muse, que vie durant
Pour toi j’irai sur les chemins
Quêter toujours plus noble chant
Pour oncques mériter ta main ?

(c) Musefabe 2007


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s