Constance

La nuit est sombre. Dans la calèche au rideaux
de velours brun, elle est assise et son regard
Se perd dans la forêt au rythme des cahots
Les chevaux écumants galopent dans le noir
C’est la douce Constance évadée du château
Où la tenait cloitrée son ami Godefroy

(c) Musefabe 2007


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s