Acrostiches 2

M ontrez moi le chemin du repos de mon âme
I ndiquez moi demain, éradiquez mes peurs
R avivez dans mon sein le frisson du bonheur
A cceptez moi ainsi et que Dieu ne me blame

L es jours d’opale tissent de ma vie la trame
U ltimes Pénélopes au regard si fragile
T issez, mes jours, tissez, ne perdez pas le fil
Tissez comme les Parques et que Dieu ne me blame
N on, ne me jugez pas et regardez la flamme
E nfouie dans mon coeur comme une braise sombre

A ttisée par l’amour, elle naquit d’une ombre,
N ul ne la peut garder, et que Dieu ne me blame.
N égligeant les facheux, et les foules qui clament,
E sprits forts, conseillers, amis attentionnés,

L assé de les subir et de les écouter
A insi je m’en vais seul et que Dieu ne me blame.
D ans un mois, dans un an, je serai ton Tristan
Y solde ! Et notre vie s’affranchira du temps

(c) Musefabe 2006


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s